L’ancien village Lio-Hand en travaux

En Août 2012 nous avons été informés qu’un centre de vacances pour personnes à mobilité réduite, situé à proximité de Vichy, se trouvait à l’abandon depuis 2009.

Une première visite, fin Août nous a permis de voir un domaine (fermé) avec un terrain quelque peu en friches, une piscine et divers bâtiments construits en bois : 10 chalets, 1 bâtiment central et une autre construction. Tout ceci est à l’abandon, mais apparemment pas en trop mauvais état.

Début Septembre, nous avons pris contact avec la mairie de Brughéas pour savoir à qui appartenait ce domaine. Il s’avère que la possession en revient à la commune, qui l’a construit en 2006-2007 puis mise en location à un gérant, qui malheureusement n’a pu le faire fonctionner que quelques années. Nous prenons rendez-vous pour une visite plus approfondie, qui a lieu la semaine suivante.

Lors de cette visite, nous avons pu constater que l’ensemble des constructions est en bon état à l’intérieur, mais ayant subi de nombreux vols (notamment toutes les tuyauteries en cuivre) et nécessite une remise en état complète des surfaces en extérieur, ainsi que d’importants travaux de voiries et espaces verts.

Confirmation de 10 chalets (de deux tailles différentes), d’un bâtiment commun, d’un logement de fonction pour le gardien, d’une piscine découverte (avec plan incliné) et de son local technique afférent (système de chauffage et douches). Le tout est parfaitement adapté aux personnes en situation de handicap et à mobilité réduite. Un permis de construire a déjà été accordé pour 5 chalets supplémentaires, mais il est frappé de forclusion.

Suite à une série de réunions avec la mairie et les membres de notre Conseil d’Administration, nous avons émis l’idée que nous pourrions réhabiliter ce site pour en faire un centre de répit pour les aidants et les malades handicapés.

Nous avons pris contact avec l’architecte qui a conçu et supervisé les travaux initiaux, puis avec le constructeur des chalets (malheureusement ces deux interlocuteurs font faillite et disparaissent), les sociétés de contrôle et de sécurité (SOCOTEC) et enfin avec des entrepreneurs locaux pour les travaux de réhabilitation des bâtiments et des extérieurs, et (très important) la remise aux normes handicap en vigueur.

Début Janvier 2013, le Conseil d’Administration de l’Association s’est réuni à Brughéas pour acter la décision d’achat du domaine, parallèlement le Conseil municipal s’est réuni pour en acter la cession.

Nous faisons expertiser le domaine par un cabinet spécialisé (Lamy) qui estime le domaine à 1 750 000 €.

Fin janvier, nous avons réuni l’ensemble des éléments financiers nous permettant de monter un budget complet (investissements et fonctionnement).

Mi-février 2013 les éléments budgétaires sont bouclés et soumis aux établissements bancaires.

Et …. pendant toute une année, parcours du combattant sur les modalités de vente par la  commune et le financement des travaux.

Aboutissement en février 2014 sur ces deux points essentiels :

  • Vente par la commune au prix de 975 000 € sous forme de crédit vendeur, ce qui implique que nous devenons propriétaires de l’ensemble (terrain 5 ha + constructions) par acte notarié (ceci entrainant 70 000 € de frais et droits)
  • Accord de la Société Générale pour un prêt de 310 000 € pour la réalisation des travaux.

Nous pouvons enfin lancer les travaux en mars 2014, vu les tarifs pratiqués par les professionnels, nous avons pris l’option d’embaucher (contrats aidés CAE-CUI) des ouvriers et d’être notre propre maitre d’œuvre et entrepreneur (sauf pour les chantiers spécifiques : électricité, piscine).

Ces travaux se terminent au printemps 2015, même si beaucoup de choses restent à améliorer, nous devons les différer faute de budget.

Sur le plan administratif, beaucoup de démarches à accomplir :

  • Rescrit fiscal pour connaitre le statut de l’exploitation du village par rapport à la TVA et aux impôts : après présentation et discussions avec les services fiscaux, réponse en Novembre 2014 : le village de vacances, étant donné son caractère social n’est pas soumis à ces impôts et TVA.
  • Tourisme et Handicap : le dossier est déposé en mai 2014, très compliqué, visites, audit, travaux supplémentaires, discussions à trois niveaux (département , DIRECCTE Auvergne, Ministère), en fin de compte le dossier aboutira en septembre 2015. L’essentiel est que le village est 100 % accessible aux personnes en situation de handicap (pour les 4 handicaps) et ouvert également aux personnes valides et indépendantes.
  • Services à la Personne : afin de satisfaire aux obligations légales dans ce domaine, nous avons déposé un dossier d’agrément Services à la Personne auprès de la DIRECCTE. Nous obtenons cet agrément en Février 2015.